Logo Allo Bordeaux Apero

Zones de livraison

carte avec les zones de livraison d'allo bordeaux apéro

Des frais de livraison de 5 euros s’appliquent aux zones en ORANGE

Zones de livraison

Commandez ici !

Icon de carte bleueCB acceptée


Commandez ici !

LE GUIDE ULTIME DU WHISKY

D’OÙ VIENT LE WHISKY ?

Le mot anglais « whisky » provient du celtique « uisge beatha » en gaélique écossais ou de « uisce beatha » en gaélique irlandais qui signifie « eau de vie » dans les deux langues. Le whisky est fabriqué par distillation de céréales maltées ou non maltées.

Cette technologie ancestrale aurait été inventée en Égypte 3 000 ans avant notre ère. Une pratique qui au début été maîtrisée uniquement par les prêtres et érudits afin de produire principalement du parfum et des cosmétiques. Par la suite, les Grecs puis les Arabes vont reprendre et améliorer la technique, c’est au 8ème siècle qu’aura lieu la première distillation de vin. Entre le 12e et le 14e siècle, la technique de distillation se diffuse en Europe et s’imprègne en Grande Bretagne. C’est en Irlande, qu’un chef de clan irlandais meurt d’un excès d’Uisce Beatha (l’eau de vie), sa mort sera perçue comme le premier comas éthylique avéré de l’histoire en 1405. En 1494 en Ecosse, on trouve la première preuve historique de l’apparition du whisky à travers une trace écrite de distillation de malt. La popularité de l’eau de vie auprès des puissants fera le succès du whisky en Irlande et en Ecosse.

Il faudra attendre le 16e siècle pour voir apparaître la distillation moderne à grande échelle et donc du whisky moderne. C’est également l’époque qu’on commence à faire vieillir le whisky dans des fûts.

En 1923, le père du whisky japonais, Masataka Taketsuru fut envoyé en Ecosse pour étudier la distillation. Lorsqu’il rentrera il montera la première distillerie Japon appelée « Yamazaky », c’est de là qu’est né le whisky japonais. Il deviendra en 2014 le meilleur whisky du monde.

Cependant, une question se pose depuis des siècles, de qui entre l’Ecosse et l’Irlande en est le créateur ? Le débat se poursuit, les écossais se fondent sur des preuves écrites pour revendiquer l’invention mais les irlandais attribuent à Saint Patrick, la diffusion de la technique de fabrication de l’eau de vie.

Aujourd’hui, on remarque une très forte croissance du whisky haut de de gamme, et il fait partie des boissons alcoolisées les plus vendues en France. Il est apprécié par des personnes de toutes origines et ethnies. Le whisky est présent pour lever un toast aux bonnes affaires, au début des vacances, à toutes les occasions spéciales dans les 200 pays et bien sûr aux Allo Apéro Bordeaux.

Quelle est la différence entre un « whiskey » et un « whisky » ?

Le « whiskey » orthographié avec un « e » est produit en Irlande et aux États-Unis, tandis que dans le reste du monde on utilise l’orthographe « whisky ». Historiquement, on parlait de « whisky » mais au 19e siècle, la production de whisky écossais est d’une qualité plutôt médiocre, pour se différencier les distillateurs irlandais au moment d’exporter leurs produits vers les États-Unis, décident d’ajouter un « e » au nom de leur production, ce qui donne naissance au « whiskey ».

Le whiskey produit aux États-Unis porte le nom de Bourdon, et est fabriqué à partir de grain (dont 51% de maïs). Le whisky écossais quant à lui, subit une double distillation tandis qu’en Irlande le whiskey est distillé trois fois.

Quelle est la différence entre le whisk(e)y et le Cognac ?

Le whisky est fabriqué à partir de grain (orge, maïs, blé) alors que le Cognac tout comme l’Armagnac est fabriqué à partir de raisins.

Quand peut-on attribuer l’appellation de Scotch whisky ?

Un whisky produit en Ecosse, et qui a séjourné pendant au minimum trois ans dans des fûts de chêne sur le sol écossais. a droit à l’appellation « Scotch whisky ».

trois bouteilles de whiskey

COMMENT EST FABRIQUÉ LE WHISKY ?

L’élaboration d’un whisky doit durer au minimum trois ans, si le vieillissement en fût de chêne est inférieur à trois ans, il sera alors impossible de lui conférer l’appellation « whisky ». Voici les ingrédients principaux pour produire un bon whisky en provenance de chez Allo Apéro Bordeaux.

Tout d’abord le constituant essentiel du produit fini, c’est l’eau, sans elle il n’y aurait pas d’eau de vie. Elle aide à la germination de l’orge durant le processus de maltage et est également incorporée au cours du brassage afin d’extraire les sucres et d’obtenir le moût. De plus elle sert à réduire la force alcoolique au moment de la mise en fût et à la réduction au degré d’embouteillage après vieillissement.

Le second ingrédient de base : l’orge. Les céréales fournissent l’amidon qui sera ensuite transformé en alcool. Plus le grain est gros, plus il contient d’amidon et plus il est facile à malter.

Enfin, la levure est le dernier ingrédient nécessaire à l’élaboration du whisky. Son rôle consiste à transformer le sucre de la céréale en alcool.

Une fois les ingrédients prêts, on distingue cinq étapes dans sa fabrication :

processus de maltage du whisky

Première étape : Le maltage du whisky

Il est d’usage d’étendre la céréale et de l’humidifier pour qu’elle germe, il faudra attendre une à deux semaines. On y met fin en séchant les graines au-dessus d’un four, une fois sec, le malt est broyé produisant le grist (une farine grossière).

etape du brassage du whisky

Deuxième étape : Le brassage du whisky

Le grist est ensuite mélangé avec de l’eau chaude qui typer le whisky en fonction des terrains qu’elle a traversés, donnant des arômes tourbés. Cette opération a pour but de transformer l’amidon contenu dans le malt en sucres fermentescibles sous l’action d’enzymes.

étape de fermentation du whisky

Troisième étape : La fermentation du whisky

S’ajoute au moût sucré obtenu de la levure, c’est alors que la fermentation se produit. Le moût fermenté est appelé le « wash ».

étape de distillation du whisky

Quatrième étape : la distillation du whisky

Le wash obtenu subit une distillation dont le but est de séparer l’eau de l’alcool.

Cinquième étape : le vieillissement du whisky

Le whisky est enfin vieilli en fûts de chêne. C’est durant cette étape qu’il se colore et acquiert des arômes spécifiques selon les bois utilisés. En fonction des distilleries, le vieillissement peut se faire dans différents types de fûts, comme l’American standard barrel (200 litres en chêne blanc), le Hogshead (250 litres), le Bourdon barrel (180 litres). Il faut savoir que le caramel est souvent utilisé pour la coloration (chez le blenders) afin d’avoir une couleur homogène entre les lots. A l’issue de la période de vieillissement, le whisky titre environ 60 degrés. La période additionnelle de maturation du whisky dans ces fûts se nomme « affinage », elle est aussi désignée par le terme de l’âge du whisky. L’alcool s’évapore au cours de la maturation en fût et perd environ 1 degrés par année : c’est la « part des anges ».

COMMENT CHOISIR UN BON WHISKY SELON ALLO APÉRO BORDEAUX ?

dégustation d'un whisky à l'apéro

Il existe plusieurs types de whisky :

Les blended : un mélange de whiskies de distilleries différentes et fabriqué avec plusieurs céréales (orge, blé, seigle). Exemples : Grant’s, Famous Grouse.

Les blended malts : des whiskies élaborés uniquement à base d’orge maltée. Le liquide peut provenir de différentes distilleries. Exemple : Monkey Shoulde.

Les single malts : whiskies de haute gamme à partir d’orge maltée et issus d’une seule et même distillerie. Exemple : Glenfiddich, The Balvenie.

Pour choisir un bon whisky selon l’humeur et l’envie du moment, Allo Bordeaux Apéro vous conseille de vous appuyer on peut s’appuyer sur plusieurs critères :

Comment je souhaite consommer mon whisky ? Comme apéritif, digestif ou pure dégustation ?

Devrai-je prendre un whisky à fort caractère qu’il faudra apprivoiser ou un whisky plus docile ?

Quels arômes vais-je privilégier ?

Voici les éléments déterminants qui guideront votre choix : les céréales, la tourbe, la distillation, le fût, l’assemblage

COMMENT LIRE L’ÉTIQUETTE D’UNE BOUTEILLE DE WHISKY ?

Une étiquette d’un whisky contient de nombreuses informations comme le nom de la marque, l’âge, le degré d’alcool… La mention d’âge correspond à l’âge du plus jeune whisky utilisé dans la composition, par exemple une bouteille « 15 ans d’âge » peut contenir des whiskies de 17 comme de 22 ans d’âge. Quant au degré d’alcool, si 40% constitue le minimum, un whisky peut afficher jusqu’à 60% s’il porte la mention « cask strenght » (brut de fût) qui signifie qu’il a été embouteillé sans dilution. On y trouve les dénominations garantissant son origine, seuls les whiskies nés, distillés, vieillis et embouteillés en Ecosse peuvent prétendre à la mention « Scotch Whisky ».

Pour certaines bouteilles, les étiquette indiquent le type de fût utilisé pour le vieillissement et son numéro (Single cask).

OÙ CONSERVER SON WHISKY ?

étagères avec plusieurs bouteilles de whisky

Après avoir acheté votre bouteille de whisky chez Allo Apéro Bordeaux, si elle n’est pas encore ouverte, vous pourrez la garder pendant plusieurs années. Si elle est déjà entamée, vous la garderez d’autant plus longtemps que le niveau de liquide dans la bouteille est haut.

Autre conseil, le whisky se conserve dans le noir, cela rejoint au problème d’oxydation par l’air car la lumière accélère ce processus. Le mieux est de garder le packaging et de ranger le tout dans un placard. Ne pas oublier qu’il faut toujours que les bouteilles soient debout.

QUEL WHISKY TE CONSEILLE ALLO APÉRO BORDEAUX ?

bouteille de whisky jack daniels proposée par allo bordeaux apéro

Parmi la sélection de whiskies que nous vous proposons sur notre site, Allo Apéro Bordeaux te conseille l’incontournable Jack Daniel’s du Tennessee disponible à la carte ou en formule ici. Après distillation, le whisky est filtré par une couche de charbon de bois d’érable de trois mètres avant sa mise en fût. Ce procédé, le Lincoln County Process confère toute sa douceur à la star des whiskies. Aux couleurs ambrées à reflets orangé, ce whisky n’aura rien avoir avec les autres que vous avez pu goûter.

Allo Apéro Bordeaux te suggère également sur sa carte sa bouteille de Ballantine’s. C’est la troisième marque de blend la plus vendue dans le monde et elle appartient à Pernod Ricard. Il est fabriqué à Dumbarton Ecosse. C’est un whisky très légèrement fumé, il révèle équilibré malté et végétal avec une légère présence de tourbe. Vous serez agréablement  surpris par la qualité de ce dernier et de des arômes qui délivrent.

bouteille de whisky clan campbell proposée par allo bordeaux apéro

Un autre whisky présent sur nos formules Allo Bordeaux Apéro, le Clan Campbell, un blended scotch whisky de moins de douze ans vieillis en fût de rhum des caraïbes. C’est un whisky de caractère aux accents épicés et à la robe ambre doré. Onctueux, il offre plein de saveurs d’orange amère, de confiture d’abricot et de miel enrichi par la douceur épicée de la cannelle. Il est issu de l’assemblage d’une sélection des meilleurs whiskies de grains et de malt d’Ecosse dans les Highlands, vieilli en fût de chêne au minimum trois ans. Le clan des Campbell fut l’un des plus anciens et des plus importants clans d’Ecosse. Son influence et sa bravoure ont façonné l’histoire du pays depuis le 13e  siècle.

bouteille de whisky william peel proposée par allo bordeaux apéro

Enfin, notre dernière suggestion whisky d’Allo Apéro Bordeaux, c’est le fameux William Peel. Ce blended  scotch whisky est la rencontre entre des whiskies de malt et de grains vieillis en fûts de chêne, soigneusement sélectionnés, puis assemblés, qui lui donne son caractère unique : rond et parfaitement équilibré, aux généreuses notes maltées et fruitées.

bouteille et verre de whisky à déguster à l'apéro

COMMENT DÉGUSTER DU WHISKY FAÇON ALLO APÉRO BORDEAUX ?

Tu veux connaitre tous les secrets de la dégustation d’un bon Whisky ? Allo Apéro Bordeaux te livre les secrets les mieux gardés des amateurs de Whisky et Whiskey :

Il faut en premier lieu, choisir le bon verre. L’idéal c’est le verre à sherry ou Copita : un verre à pied de taille normal, en forme de tulipe allongée et légèrement refermé sur le dessus. En revanche, il faut donc éviter les verres trop larges.

Trois façons de déguster son whisky, on peut le savourer sec (pure), il suffira simplement d’un verre. Pour apprécier et ressentir toutes les saveurs de la boisson, humez-le, prenez une gorgée et gardez-là en bouche avant de l’avaler. Autre façon, avec un peu d’eau, qui développera les saveurs d’un single malt écossais, en particulier les bruts de fût. Puis on peut déguster son whisky de manière onctueuse avec quelques glaçons pour avoir ce côté rafraîchissant